Actualites
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
  • Rejoignez-nous :
    • SECTEUR ROUTIER
    Présentation d’ADM devant la Commission parlementaire chargée du contrôle des Finances Publiques
     
    20.06.2019 Présentation d’ADM devant la Commission parlementaire chargée du contrôle des Finances Publiques
    ​​

    Les grandes lignes de l’évolution récente des fondamentaux de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) durant les cinq dernières années, ont été exposées par le Directeur Général de la Société, M. Anouar Benazzouz, en présence de M. Abdelkader Amara, Ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, le mardi 18 juin 2019, devant la Commission parlementaire chargée du contrôle des Finances publiques à la Chambre des Représentants.

    Dans son mot d’ouverture, Monsieur le Ministre a rappelé les efforts déployés par ADM, en termes de mise à niveau de la qualité des infrastructures autoroutières au Maroc, ce qui a permis au Royaume d’occuper une place considérable à l’échelle régionale, continentale et internationale. En parallèle, la Société s’est engagée, durant les dernières années, dans une série de réformes financières (dettes et risques de change), pour lui permettre de retrouver son équilibre financier et d’investissement, tout en œuvrant pour préparer le contrat-programme avec l’Etat pour les prochaines années qui tiendra compte des nouvelles possibilités de financement.

    Le contenu de la présentation du DG de la Société a consacré une large part aux points soulevés par la commission parlementaire en y apportant toutes les réponses et précisions nécessaires ainsi que des éléments d’information supplémentaires expliquant les perspectives d’évolution de la société.

    La présentation d’ADM devant les membres de la commission a concerné les huit points suivants :

    o L’orientation stratégique de l’institution

    o L’investissement et le financement

    o La gouvernance de la gestion financière et administrative de la société

    o Les relations financières entre l’Etat et l’institution

    o Le contrôle financier de l’Etat

    o Le rôle de la société dans le développement

    o L’ouverture sur le secteur privé et l’amélioration du climat des affaires

    o L’impact de l’activité de la société sur le citoyen

    Le plan de restructuration financière a permis à ADM d’afficher un résultat net positif en 2017, au lieu du terme de 2030 prévu par le contrat-programme 2008-2015. Dans ce sens ADM a pu réduire ses besoins en recapitalisation (que devait assurer l’Etat) de 13 Milliards sur la période 2016-2030 par rapport aux prévisions du contrat-programme.

    ADM a, depuis sa création, investi un peu plus de 55 Milliards de DH pour la construction d’un réseau autoroutier de 1800 KM, plaçant le Maroc en première position en Afrique Nord et en deuxième position sur le continent africain.

    ADM figure parmi les Entreprises Publiques pionnières dans la participation à l’élaboration et l’application du code Marocain de la bonne gouvernance grâce à sa nouvelle politique RH basée sur un management participatif et l’instauration de la culture de performance au service du client-usager.

    En 2017 ADM a adopté une nouvelle stratégie innovante fondée sur 4 axes stratégiques : le redressement de la situation Financière, le client-usager comme priorité absolue, l’adoption d’une nouvelle politique RH en phase avec la nouvelle mission de l’entreprise et la mise en place d’une politique sociale et environnementale.

    La responsabilité sociétale et environnementale est ainsi devenue une stratégie engageante pour toute l’entreprise et ce à travers le lancement de plusieurs programmes concrets matérialisant l’engagement envers les communautés, le développement et la protection de l’environnement.

    • LES SECTEURS