Stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

   Logistique

A+     A-

Stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique

 

L’Etat et le secteur privé représenté par la CGEM ont défini une stratégie pour le développement de la compétitivité logistique du Maroc. Cette stratégie a été actée par la signature d’un Contrat Programme sur la période 2010-2015, sous la Présidence Effective de SA MAJESTE LE ROI en avril 2010.

stra-nat2.jpg

Le contrat programme définit le cadre de développement du secteur de la logistique au Maroc, fixe les grandes lignes et les objectifs de la nouvelle stratégie intégrée pour le développement de la compétitivité logistique et décline les engagements communs de l’Etat et du secteur privé.

La stratégie logistique présente des enjeux économiques importants, elle ambitionne de :

  • Réduire le poids des coûts logistiques du Maroc par rapport au PIB pour passer de 20% à 15%,
  • Accélérer la croissance du PIB en gagnant 5 points sur 10 anspar l’augmentation de la valeur ajoutée induite par la baisse des coûts logistiques et l’émergence d’un secteur logistique compétitif,
  • Contribuer au développement durable du pays, à travers la réduction des émissions CO2 liées au transport routier de marchandises de 35% , et la décongestion des routes et des villes.
stra-nat6.jpg

Pour atteindre les objectifs généraux du développement de la compétitivité logistique de l’économie nationale, la stratégie logistique s’articule autour de cinq axes clés :

  • 1. le développement d’un réseau national intégré de zones logistiques à proximité des grands bassins de consommation, des zones de production et des principaux points d’échanges et grandes infrastructures de transport (ports, autoroutes, chemins de fer, …), sur une superficie globale de 3.300 ha dont 2.080 ha à moyen terme ;
  • 2. la mise en œuvre de mesures d’optimisation et de massification spécifiques aux principaux flux de marchandises (conteneurs, céréales, produits énergétiques, exportations,…) ;
  • 3. l’émergence d’acteurs logistiques, publics et privés, intégrés et performants ;
  • 4. le développement des compétences à travers un plan national de formation dans les métiers de la logistique.
  • 5. la mise en place d’un cadre de gouvernance du secteur avec la création de l’Agence Marocaine de Développement de la Logistique et la mise en place de l'observatoire marocain de la compétitivité logistique.
stra-nat7.jpg

La mise en œuvre des mesures et actions relatives à ces axes s’opérera progressivement et sur plusieurs vagues avec des objectifs ambitieux à court et moyen termes, pour un déploiement complet à l’horizon 2030.

Dans le cadre de l’exécution de la stratégie nationale logistique, le contrat programme entre l’Etat et le secteur privé prévoit la conclusion :

  • de contrats d’application pour le développement des plateformes logistiques au niveau régional ;
  • de contrats d’application horizontaux et sectoriels relatifs à la formation, à la qualification du transport routier de marchandises ainsi qu’à l’amélioration des chaines logistiques relatives aux flux des produits énergétiques, produits agricoles, distribution nationale, matériaux de construction et au flux import/export.
stra-nat8.jpg