Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

A+     A-

La participation au 4ème Panel de haut niveau sur « la sécurité mondiale de l’eau" - 10ème édition du Forum Mondial de l’Eau en Indonésie-

A+     A-
21.05.2024​Dans le cadre de la participation dynamique et active du Maroc aux activités du 10ème Forum Mondial de l’Eau, Monsieur Nizar Baraka, Ministre de l’Equipement et de l’Eau,  a pris part , aujourd’hui, au 4ème Panel de Haut niveau sur «la sécurité mondiale de l’eau» organisé par la République de la Chine.

Les travaux de cet évènement de haut niveau ont été dédiés à une des thématiques les plus cruciales de nos jours, à savoir la « gouvernance mondiale de l’eau». L’objectif étant de mener une réflexion mondiale commune sur les grandes orientations à adopter pour améliorer la gouvernance des ressources en eau dans les pays, et partager entre la communauté internationale les expériences et les efforts des différents pays en faveur d’une bonne gouvernance des ressources en eau.

Intervenant à cette occasion, Monsieur Nizar Baraka a souligné que les défis actuels auxquels se trouve confronté le secteur de l’eau de par le monde exige une gouvernance de l’eau efficace, efficiente et inclusive. Dans la même ligne d’idées, Monsieur Baraka a fait savoir qu’au Maroc la bonne gouvernance des ressources en eau était et demeure une priorité de la politique nationale, en veillant à l’instauration et la consolidation des bases de la gestion intégrée, anticipative, décentralisée et concertée de l’eau à tous les niveaux entre les services publics, les usagers de l’eau, les élus, les ONG, la société civile etc.

Et de poursuivre : « Ces base ont été renforcée par la promulgation de la loi 10-95 sur l’eau qui portait essentiellement sur une gestion de l’eau à l’échelle du bassin hydraulique, une administration décentralisée et concertée à travers la création des Agences de Bassins Hydrauliques et la promotion des actions de sauvegarde de la qualité de l’eau et des écosystèmes ainsi que l’institutionnalisation des instances de concertation telles le Conseil Supérieur de l’Eau et du climat et les Commissions Préfectorales et Provinciales de l’Eau ».

De même et afin de sécuriser les besoins en eau de sa population et assurer un accompagnement durable de son développement socio-économique, le Ministre de l’Equipement et de l’Eau a expliqué que le Maroc a adopté sa nouvelle loi 36-15 sur l’eau, en 2016, intégrant de nouvelles dispositions et qui a dicté en plus la mise en place des plans stratégiques, du le plan national de l’eau et des plans directeurs d’aménagement intégré des ressources en eau à l’échelle des bassins hydrauliques. Des plans qui permettront de définir pour les 30 prochaines années le cadre de la politique nationale de l’eau et les champs d’intervention de tous les acteurs dans le domaine de l’eau.

Aussi, a-t-il souligné que le Maroc a réussi à bâtir un modèle efficient de gestion des ressources en eau, propre à lui, et il a contribué activement à l’échelle internationale à l’amélioration de la gouvernance des ressources en eau. Et de rappeler : « L’amélioration de la gouvernance de l’eau exige de mener des politiques publiques robustes, cohérentes afin de parachever les chantiers de développement durable dans tous les continents et pays à tous les niveaux ».

Monsieur Nizar Baraka a conclu son intervention dans ce panel de haut niveau en confirmant que la consolidation des bases d’une gouvernance améliorée exige des politiques publiques intégrées ciblant des objectifs mesurables inscrits dans des calendriers prédéterminés, à l’échelle appropriée, s’appuyant sur une répartition claire des tâches entre les autorités responsables et faisant l’objet d’un suivi et d’une évaluation réguliers.​