Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

A+     A-

La participation au segment politique de haut niveau du 10ème Forum Mondial de l’Eau, dédié aux bassins

A+     A-
22.05.2024​Dans le cadre de la participation active et dynamique du Royaume du Maroc à la 10ème édition du Forum Mondial de l’Eau en Indonésie, Monsieur Nizar Baraka Le Ministre de l’Equipement et de l’Eau, a participé, aujourd’hui, à la session d’ouverture du segment bassins du processus politique de ce rendez-vous planétaire sur l’eau.

Ont pris part également à cet important évènement de haut niveau Monsieur Loïc Fauchon, Président du Conseil mondial de l’eau et Monsieur Basuki Hadimuljono, Ministre des Travaux publics et du Logement de la République d'Indonésie.

A travers son mot prononcé à cette occasion, Monsieur Nizar Baraka, en sa qualité de Président du Réseaux International des Organismes de Bassin (RIOB), a souligné que l’organisation de ce « Segment des Bassins » témoigne de l'importance croissante accordée au niveau mondial à la gestion par bassin. En effet, Monsieur le Ministre a précisé que ce segment est à sa 2ème édition depuis celle organisée au précédent  Forum Mondial de l’Eau à Dakar.

Monsieur Baraka a expliqué que les organismes de bassin remplissent un rôle important au niveau territorial, comme organes de coordination multi-acteurs. Et d’ajouter : «c’est dans les circonstances de gestion de crises, d’avènement d’un phénomène extrême et de catastrophe naturelle, que la coordination et la synergie entre les différents acteurs de l’eau au niveau local, devient plus que jamais nécessaires, rendant ainsi les actions et les mesures plus efficace ».

En outre, après avoir rappelé que le bassin, constitue l’espace naturel le mieux adapté pour appréhender et résoudre les problèmes de gestion des ressources en eau, le Ministre de l’Equipement et de l’Eau a affirmé qu’au Maroc comme à l’international le bassin constitue un outil clé pour assurer la sécurité hydrique et alimentaire des populations et favoriser l’atteinte des objectifs de développement durable. En effet, ces derniers ne peuvent être atteints, particulièrement dans le contexte climatique actuel marqué par le  changement, sans  une coordination et une concertation entre tous les acteurs de l’eau au niveau local.

Rappelant les recommandations de l’appel de Fès, résultat de la 3ème Conférence Internationale de l’Eau et du Climat que le Maroc a organisée en 2023 par le Maroc, le Conseil Mondial de l’Eau et le RIOB, Monsieur Baraka a souligné  le besoin de renforcer le partage des bonnes pratiques dans la gestion des ressources en eau, particulièrement au niveau des bassins et des territoires, et d’améliorer la gestion intersectorielle, en particulier entre les secteurs de l'eau, de l'énergie et de l'alimentation.

Pour conclure Monsieur Nizar Baraka a fait savoir que pour renforcer la gestion intégrée des ressources en eau au niveau de des bassins, le Maroc a pu cette année achever l’adoption des Plans Directeurs d’Aménagement Intégrée des Ressources en Eau pour ses 10 Agences de Bassins Hydrauliques. le Royaume ne cesse de poursuivre ses efforts pour améliorer la coordination et la concertation entre les acteurs de l’eau au niveau local, en vue d'assurer les conditions d'une utilisation bénéfique de cette ressource vitale répondant aux aspirations du développement socio-économique des territoires.​